Passer au contenu principal

Aller au menu de navigation

Sélection de la langue

atcda

Aller au menu de navigation

header_asociarse

Pourquoi devenir partenaire?

mapa

POURQUOI EST-IL IMPORTANT D’APPARTENIR À L’ASSOCIATION POUR LE DÉVELOPPEMENT DU CORRIDOR ATLANTIQUE (ATCDA) ?

Car cela favorise la cohésion territoriale et socio-économique des régions qui appartiennent à l’Arc Atlantique tout en promouvant le Corridor Ferroviaire Atlantique (CFA) qui relie les régions baignées par l’Atlantique et sont celles qui font partie de la Commission de l’Arc Atlantique (Portugal, Espagne, France, Irlande et Royaume-Uni), Belgique, Pays Bas, Allemagne, Danemark, Suède, Norvège en se prolongeant vers le Sud (port d’Algeciras et Maroc) et vers le Nord (ports d’Anvers et de Rotterdam, le nord et le sud d’Europe). À l'Est, il est relié à l’axe Lyon-Ljubljana-Budapest jusqu’à la frontière ukrainienne (Kiev), et à l’axe Berlin-Varsovie jusqu’à la frontière biélorusse (Minsk).
La population de l’Arc Atlantique est estimée à plus de 80 millions d’habitants (soit 25% de la population de la zone euro), répartis autour des douze agglomérations urbaines de plus d'un million d’habitants, parmi lesquelles se trouvent des capitales européennes telles que Lisbonne, Madrid, Paris, Bruxelles, La Haye, Londres et Dublin). Ce corridor représente pour Lisbonne et Madrid l’itinéraire le plus court pour arriver à Paris, Londres, Berlin, le nord et l’est d’Europe ou la Russie.
  • D’un point de vue Ă©conomique, l’Arc Atlantique rĂ©unit entre 30 et 40% du PIB de la zone euro: plus de 2 billions d’euros de PIB.
  • Le long du corridor se trouvent plus de soixante ports (SĂ©ville, Sines, Lisbonne, Porto, Vigo, GijĂłn, Santander, Bilbao, Bayonne, Bordeaux, Nantes-Saint Nazaire, Lorient, Brest, Saint-Malo, Cherbourg, Le Havre, Dunkerque…) avec un trafic total qui dĂ©passe les 650 millions de tonnes par an, auxquelles on pourrait ajouter le trafic des grands ports au niveau des prolongements du corridor : Algeciras, Anvers, Zeebrugge, Rotterdam, Hambourg.
  • Actuellement, on calcule que près de 100 000 millions de tonnes-km par an de marchandises circulent le long du corridor.
Au vu de cette réalité, il existe aujourd’hui un notable déséquilibre modal qui devrait se pencher pour une répartition des modes plus importante en faveur des modes les plus durables, notamment le transport ferroportuaire. En guise d’exemple, nous affirmons qu’environ 50% du trafic de marchandises entre la péninsule ibérique et l’Europe a lieu sur la façade atlantique. Seulement 1% de ce trafic se produit par voie ferroviaire et 16% par voie maritime, 83% restant est un trafic routier, ce qui a provoqué l’encombrement des infrastructures routière et l’effondrement et la non durabilité du système.

COMMENT EST NÉE L’ASSOCIATION POUR LE DÉVELOPPEMENT DU CORRIDOR ATLANTIQUE (ATCDA)?

Vers la fin de 2010, au sein du Groupe de Transports de la Commission de l’Arc Atlantique (GTAA), y compris la Conférence des Régions Périphériques et Maritimes d’Europe (CRPM), conduit par la Direction des Transports du Gouvernement Basque a été créé un groupe de travail sur le Corridor Ferroviaire Atlantique (CFA) dans lequel a surgi l’idée d’un «RÉSEAU POUR LA PROMOTION ET LE DÉVELOPPEMENT DU CORRIDOR FERROVIAIRE ATLANTIQUE DE MARCHANDISES» (CFA-EFFIPLAT), au Programme de Coopération Transnationale Espace Atlantique 2007-2013, à l’occasion de la troisième convocation de projets qui a été approuvé vers la fin de 2011, sous le nº de projet 2011-1/155, en résultant bénéficiaire du programme d’aide INTERREG IV-B ESPACE ATLANTIQUE, avec un cofinancement maximum de 858 467.17 €, ce qui représente une taxe de cofinancement de 65% du coût total éligible du projet, qui s’élève à 1 320 718.75 €. Lors du développement de CFA-EFFIPLAT, l’ASSOCIATION POUR LE DÉVELOPPEMENT DU CORRIDOR ATLANTIQUE (ATCDA) a été créée afin de promouvoir et de développer le Corridor Ferroviaire Atlantique de Marchandises efficacement et durablement
En Espagne, les communautés de Galice, Asturies, Cantabrie, Pays basque, Navarre et Castille et Léon ont simultanément signé à Valladolid, le 14 octobre 2011, la «Déclaration institutionnelle de soutien au Corridor Atlantique de Marchandises» qui réclamait l’introduction du Corridor Atlantique au sein du Réseau Transeuropéen de Transport (RET-T).
declaracion
La Commission a présenté un Règlement financier à travers lequel les États membre ont dû définir les actions qu’ils ont l’intention de mener à bien. Plus précisément, le Gouvernement espagnol a envoyé un tableau détaillé incluant toutes les actions qui seront menées à bien afin de répondre aux prévisions du Réseau de Base. Ces actions représenteront un investissement de plus de 49 800 millions d’euros durant la période 2014-2020.
Tous les corridors approuvés par la Commission sont multimodaux, c’est-à-dire qu’ils incluent les ports, les aéroports, les nœuds, les plateformes logistiques et les centres de production qui seront reliés à des axes routiers et/ou ferroviaires -fluviaux, le cas échéant- de voyageurs et de marchandises; ce qui donne lieu à une interopérabilité totale. La multimodalité et l’interopérabilité des corridors garantissent le fonctionnement d’un système efficace et durable; ce qui se traduit par une réduction des frais des entreprises qui entraînera, elle-même, une croissance et un développement économique plus importants. De plus, les goulots seront éliminés et la durabilité sera favorisée à travers la promotion du mode de transport ferroviaire, le plus respectueux avec l’environnement.

QUE PROPOSE L’ASSOCIATION POUR DÉVELLOPPER LE CORRIDOR ATLANTIQUE (ATCDA)?

Les objectifs de l’ATCDA sont:
  • Favoriser le dĂ©veloppement de l’infrastructure ferroviaire pour le transport de marchandises le long du Corridor Atlantique et promouvoir le transport ferroportuaire.
  • Analyser la coordination appropriĂ©e de la planification et l’exĂ©cution des diffĂ©rentes actions du corridor atlantique de marchandises.
  • Proposer des mesures permettant d’amĂ©liorer la qualitĂ©, la compĂ©titivitĂ© et l’efficacitĂ© des services ferroviaires.
  • Encourager l’usage des chemins de fer et du transport maritime comme des modes complĂ©mentaires au transport routier.
  • Contribuer Ă  l’interopĂ©rabilitĂ© dans le transport ferroviaire du matĂ©riel mobile, des services et des opĂ©rateurs.
  • Encourager le dĂ©veloppement et la coordination des nĹ“uds et des plateformes logistiques comme les terminaux intermodaux, notamment dans les milieux portuaires.
  • Devenir un point de rencontre pour les agents publics et privĂ©s, les personnes physiques et juridiques impliquĂ©es et intĂ©ressĂ©es par le dĂ©veloppement du Corridor Atlantique.
  • Contribuer Ă  la crĂ©ation d’un rĂ©seau d'agents apportant une vision partagĂ©e sur le dĂ©veloppement et les potentialitĂ©s du Corridor Atlantique devant les institutions communautaires et les États membres.
Pour atteindre ces objectifs, les activités citées ci-dessous seront menées à bien tout en respectant les conditions légales requises:
  • ExĂ©cuter des actions d’analyse concernant le suivi des actions relatives aux infrastructures prĂ©vues pour le corridor ferroviaire atlantique dans les diffĂ©rents instruments de planification en vigueur ou en phase d’élaboration.
  • Mener des actions d’analyse et de diagnostic sur la situation technique actuelle du rĂ©seau ferroviaire intĂ©grant du corridor atlantique, tout comme du point de vue des services intermodaux offerts.
  • Proposer des actions pour l’amĂ©lioration de la situation actuelle et des prĂ©visions incluses dans les instruments de planification.
  • SuggĂ©rer des actions pour l’amĂ©lioration de l’optimisation des plateformes multimodales, des services intermodaux actuels et pour la dĂ©finition de nouveaux services intermodaux efficaces et compĂ©titifs du point de vue des plateformes logistiques multimodales.
  • DĂ©velopper la capacitĂ© d’influence Ă  travers Internet en optimisant le site Web de promotion de l’Association.
  • Transmettre aux autoritĂ©s compĂ©tentes l’intĂ©rĂŞt liĂ© au dĂ©veloppement et Ă  la promotion du Corridor Atlantique.

QUI PEUT APPARTENIR À L’ASSOCIATION POUR LE DÉVELOPPEMENT DU CORRIDOR ATLANTIQUE (ATCDA)?

Toutes les sociétés, entités et institutions de la UE, des pays voisins et du monde entier s’intéressant à l’amélioration des infrastructures ferroviaires, à l’optimisation des connexions des ports et des aéroports avec leurs «hinterlands» respectifs, à l’implantation des «standards ATCDA», à la mise en marche de nouveaux systèmes d’exploitation et à l’instauration efficace de la libre compétence dans le réseau ferroviaire de marchandises de l’UE et des pays voisins pourront intégrer ATCDA.

QU’EST-CE QUE L’ATCDA OFFRE À SES MEMBRES?

  • Tâcher d’accĂ©lĂ©rer les investissements publics dans les principaux corridors du rĂ©seau ferroviaire de marchandises de l’UE, y compris les connexions pertinentes entre les ports et les aĂ©roports et l'Ă©tablissement efficace de la libre compĂ©tence.
  • La promotion d’activitĂ©s en rapport avec de nouvelles affaires entre les membres d’ATCDA (la possibilitĂ© d’accroĂ®tre la «masse critique» pour devenir plus compĂ©titifs).
  • La possibilitĂ© de participer Ă  des rĂ©unions et des groupes de travail oĂą les dĂ©cisions sont prises.
  • La bonne canalisation des idĂ©es et des demandes des membres de l’ATCDA qui seront soumises Ă  la considĂ©ration des institutions pertinentes, des autoritĂ©s rĂ©gionales, nationales, europĂ©ennes et de l’Union Ă  travers la MĂ©diterranĂ©e.
  • La participation Ă  l’ATCDA Forum et la divulgation des activitĂ©s entrepreneuriales des membres via le site Web de l’ATCDA et les activitĂ©s publiques de l’Association.
  • La possibilitĂ© de profiter des visites guidĂ©es dans les chantiers de nouvelles lignes ou de modernisation des lignes existantes, en rapport avec les principaux corridors ferroviaires.
  • La participation aux ConfĂ©rences ATCDA et aux prĂ©sentations publiques du projet.
  • La possibilitĂ© d’intervenir Ă  l’occasion d’évĂ©nements organisĂ©s par les divers membres de l’ATCDA.
  • L’échange de nouvelles idĂ©es, de points de vue et du savoir-faire avec d’autres membres de l’Association ATCDA.
  • La participation au processus de rĂ©alisation des Études promues et menĂ©es Ă  bien par l’Association.
  • La participation aux analyses des plans gouvernementaux et aux correspondants dĂ©bats publics, concernant les infrastructures ferroviaires, les systèmes d’exploitation, le dĂ©veloppement et la rĂ©glementation du transport multimodal, etc.
  • La participation Ă  l’exposition de contre-mesures des plans gouvernementaux et au suivi de l’exĂ©cution de ces derniers.
  • Recevoir rĂ©gulièrement des informations sur les nouvelles les plus importantes relatives aux plans de dĂ©veloppement et aux programmes d’amĂ©lioration du rĂ©seau ferroviaire et de transport multimodal, tout comme sur les nouvelles mĂ©thodes visant Ă  amĂ©liorer la compĂ©titivitĂ© entrepreneuriale Ă  travers la chaĂ®ne globale de valeur ajoutĂ©e.
  • En tant que membre ordinaire, avoir le droit de voter Ă  l’occasion d’AssemblĂ©es gĂ©nĂ©rales de l’ATCDA et faire partie du Conseil de direction de l’Association. Dans les deux cas, aussi bien pour les membres ordinaires que pour les associĂ©s, la possibilitĂ© de participer Ă  diffĂ©rentes activitĂ©s de l’Association.

COMMENT LES MEMBRES DE L’ATCDA PEUVENT CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT DE L’ASSOCIATION?

En réglant le montant annuel de l'Association qui permet à l’ATCDA d'effectuer les différentes activités et actions pour atteindre ses objectifs. En assistant le Secrétariat général dans la tâche d’incorporation de nouveaux membres à l’Association. En participant régulièrement aux réunions du Conseil de direction et de l’Assemblée générale, et aux présentations publiques de l’Association. En prenant part aux activités des groupes de travail de l’ATCDA et à d’autres types d’activités de l’Association, y compris celles de «lobby». En divulguant les objectifs et les plans de l’ATCDA. En contribuant à l’apport d’informations et de nouvelles idées pour le développement des objectifs et des plans de l’ATCDA. En collaborant avec l’Association à l’occasion de la participation à des Salons, des Forums, des Séminaires, des Conférences, etc. Plus précisément, en accroissant la force et l’influence de l’Association lors de ses actions de «lobby» en soutenant ses objectifs, ses plans et ses projets.